← Tous les articles

A la rencontre de Vincent Dromer, Co-fondateur de Klap.io

Publié le 6 avr. 2018

facebook logotwitter logofacebook logo

Quelques mots d'introduction avec Vincent Dromer, Co-fondateur de Klap.io.

Je suis Vincent Dromer, le cofondateur de Klap.io, une agence qui a deux activités principales – que nous mettons un point d’honneur à toujours connecter :

  • Notre première activité est d’organiser des ateliers de design thinking chez nos clients pour attaquer (et résoudre !) les problèmes qu’ils rencontrent.
  • Notre seconde activité est de former ces mêmes personnes à la méthodologie design thinking.

Pourquoi ? Parce que nous souhaitons absolument que nos clients puissent être en capacité de mener eux-mêmes leurs propres missions. klap.io n’a pas vocation à devenir un cabinet de conseil : nous souhaitons plus que tout partager notre vision, parce que nous sommes convaincus des vertus de la méthodologie design thinking, qui permet d’atteindre des objectifs que l’on penserait irréalisables.

Vincent-3-portrait-250
Vincent Dromer - Co-fondateur de Klap.io

Klap.io en une phrase ?

klap.io a pour vocation de partager des approches innovantes pour résoudre des challenges et développer des business avec la méthodologie design thinking.

En deux mots qu’est-ce que la méthodologie design thinking ?

C’est une méthodologie en plusieurs étapes qui vise à mettre l’utilisateur au centre de la démarche de création de nouveaux projets, de nouveaux produits, de nouveaux services, de nouveaux processus, de nouvelles visions.
À travers l’utilisateur, on va construire des idées, les rendre tangibles pour pouvoir les tester, et déterminer si elles ont un intérêt.

Comment est né Klap.io ?

L'histoire de klap.io a commecné il y a deux ans et demi aux Canaries. Mélissa Aldana et moi-mêmeavions pris une semaine de vacances pour surfer le matin et travailler l’après-midi. Mélissa était à l’époque entrepreneur et travaillait pour plusieurs startups qu’elle avait créées. De mon côté, j’étais consultant designer, notamment design partner du fonds d’investissement d’Axa que j’accompagnais en audit sur les startups dans lesquelles ils souhaitaient investir.

Nous avions commencé à travailler avec des démarches collaboratives et de co-création dès lors que nous nous retrouvions à un moment charnière pour les startups que nous accompagnions : à la levée de fonds. Il fallait réussir à aligner la vision des startupers et de leurs investisseurs autour d’un projet commun qui puisse permettre à la startup de se lancer et d’accélérer.

C’est à ce moment-là que nous avons commencé à utiliser des méthodologies de design thinking qui offraient la possibilité de remettre l’utilisateur au centre et d’aller vers des hypothèses rapides pour déterminer ce qui avait le plus de potentiel pour la startup. Les compétences de Mélissa en termes de positionnement et son travail orienté autour du market fit, alliés à mes compétences de designer nous ont permis de pouvoir animer des séances orientées vers l’action et très focus sur l’utilisateur. Par la suite, l'idée d’une agence prônant la méthodologie design thinking nous est apparue comme une évidence. C’est comme si les design thinking que nous avions mis en place pour nos clients n’étaient plus qu’un ensemble qui nous a amené au même point, le design thinking !

Quel est votre cœur d’expertise ? Votre mission ? Vos spécialités ? votre différenciation ? Vos clients cibles, etc.

Aujourd’hui, notre cœur d’expertise porte vraiment autour de la facilitation, de l’organisation de sessions de travail collaboratif avec les méthodes design thinking. Dans les faits, il s’agit d’animer des groupes de 5 à 70 personnes pour s’assurer que tout le monde va dans le bon sens pour arriver à collaborer sur n’importe quel thème et l’orienter vers l’action.

Découvrir les ateliers Desig Thinking organisés par Klap.io.

Nos missions sont assez différentes : nous avons des missions en mode conseil/consulting où une grande entreprise va nous poser une question type telle que « je voudrais mieux fidéliser cette cible, qu’est-ce que je peux faire ? » ou « j’ai tel projet d’entrepreunariat, aidez-moi à le mettre sur les rails » ou encore « je veux mobiliser l‘ensemble de mes équipes autour d’un nouveau sujet, d’une nouvelle problématique, comment on peut s’y prendre ? ».

Nous travaillons beaucoup avec des grands groupes tels que Malakoff-Médéric, Engie, GRTgaz, SwissLife, le groupe Up Chèque Déjeuner, ADEO (le groupe autour de Leroy-Merlin), BNP Paribas, etc. Paradoxalement, nous travaillons assez peu avec des startups. On se dit que les méthodologies design thinking, issues d’une ligne startup, doivent être internalisées par les startups. On pousse aujourd'hui dans les grands groupes pour arriver à les rendre plus agiles et plus réactifs. Et c’est aussi pour cela qu’en plus de nos missions de conseil, nous nous intéressons beaucoup à la partie formation. Nous souhaitons que ces méthodologies soient intégrées directement auprès des équipes-métiers pour qu’elles puissent travailler différemment en mode projet et avoir plus de réactivité sur l’ensemble des missions. Nous sommes passionnés, et nous nous sommes rendus compte que la meilleure manière de transmettre cette passion, c’est à travers notre casquette de formateurs.

Nous proposons deux types de formations :

  • La première est la formation au design thinking. Elle dure deux jours et permet vraiment de passer par la découverte des concepts, de bien comprendre ce qu’il y a à l’intérieur de la méthodologie et de préparer le stagiaire à sa première mission en mode self thinking, sa première animation d’atelier de co-création.
  • La seconde formation est une formation �� la facilitation pour arriver à animer le groupe et l’emmener un peu plus loin en arrivant à créer des livrables de qualité et de prendre du plaisir durant les workshops.

Comment choisissez-vous vos formateurs ? Quels sont leurs profils ?

Au sein de Klap.io nous sommes deux cofondateurs, Mélissa Aldana et moi-même Vincent Dromer. Nous ne voulons pas d’employés : on ne travaille qu’avec des indépendants à l’intérieur de notre réseau qui sont des personnes qui ont à chaque fois des compétences et un background qui leur ont permis de mener un grand nombre de missions autour des mêmes sujets que ceux que l'on traite. Plus que tout, nous cherchons à collaborer avec des personnes habitées par leur métier et leur histoire.

Nous travaillons par exemple avec Thibaut Gangloff sur la partie formation au design thinking et Yohan Leminy sur la partie formation à la facilitation qui, à travers des anecdotes tirées de leurs semaines de travail, arrivent à capter l’attention et à transmettre leur passion. À chaque fois, nous construisons des plans de formation avec eux, main dans la main, et nous réfléchissons à la qualité de ce qui va être délivré pour chacune des formations.

Un souvenir particulier / une anecdote de formation à partager avec nous ?

Les grandes formations que l'on a pu mener chez ADEO du groupe Leroy-Merlin sont parmi les plus marquantes pour nous. Depuis juillet 2017, nous avons formé plus d’une trentaine de personnes au sein du groupe. Nous croyons avoir vraiment réussi à travailler avec eux à la conception d’un tunnel qui va permettre aux différents chefs de projets et aux différents team leaders de perfectionner leur posture de facilitateur. Avec le temps, nous les accompagnons de moins en moins et ils arrivent à prendre leur indépendance : c’est un vrai gage de réussite !

Une autre anecdote concerne la formation inter: la mixité des profils des participants que l'on va pouvoir accompagner permet de générer à l’intérieur des groupes des discussions qui vont permettre aux stagiaires de monter en compétences plus facilement sur les enjeux et le travail des autres équipes. Les besoins de chacun servent l’intérêt commun !

Une autre encore… C’était le 11 mars dernier. Nous avons animé un évènement design thinking de 150 personnes pour le Ministère des Armées. C’était assez fou de voir des personnes qui ont en temps normal une posture assez réservé participer à des jeux collectifs tels qu’un chifoumi géant ou avoir des moments de bouillonnement de pitch dating. Notre constat: les gens ont parfois juste besoin d’un cadre différent pour se faire plaisir et pour pouvoir travailler différemment, et c’est ce cadre que nous essayons de leur apporter. C’est souvent l’étiquette et les locaux qui obligent les personnes à être austères alors, qu’au fond, tout le monde a envie de s’amuser au travail.

Vos projets de développement ?

Avec Mélissa, nous travaillons sur la montée en compétence des personnes pour arriver à générer de l’intelligence collective, à collaborer en mode projet, à casser l’ensemble des lourdeurs imposées par les business units dans les grandes entreprises. Ce dont on a vraiment envie c’est de dérider l’entreprise et faire que l'on puisse vraiment s’amuser au travail, parce qu’on est convaincus qu’il s’agit de la meilleure manière d’apporter de la créativité et de la réussite. C’est pour cela que, pour nous, un atelier de co-création, ça se vit. On offre une fois par mois l’opportunité à n’importe qui de participer à nos ateliers grand public que l'on anime grâce à notre meet up MakeItKlap. Nous souhaitons que tout le monde puisse toucher du doigt le potentiel de l’intelligence collective, la force de mener un projet en mode design thinking et passer vers l’action.

Notre axe prioritaire de développement est donc de travailler d’avantage sur ce déclic, ce début de changement de posture entre « je découvre cette nouvelle méthodologie de travail et je comprends son potentiel », jusqu’à « je suis capable d’animer mes premiers ateliers ».

Autour de cela, nous avons développé différentes formations référencées Datadock et reconnus par les OPCA. Nous travaillons sur une formation qui explique comment asseoir une vision, que ce soit une vision entreprise ou une vision autour d’un projet. Car pour citer un célèbre proverbe japonais: « Vision without action is daydream " (Une vision sans action n'est qu'un rêve) et « Action without vision is nightmare » (Une action sans vision est un cauchemar car l'on est juste en train d’exécuter des actions sans savoir nécessairement pourquoi et donc on va dans tous les sens, sans ligne directrice). Nous travaillons donc sur cette brique, sur le why. Nous avons une autre brique qui porte sur la posture du pitch, comment réussir à aller travailler sur le story-telling et faciliter cette prise de parole en public.

Globalement, nous avançons vraiment sur toutes ces nouvelles compétences qui vont permettre à quelqu'un qui travaille de manière assez traditionnelle, de travailler de manière plus agile, avec une position de problem solver. Travailler plus en mode projet, c’est vraiment ce qui nous anime.

Skillup en deux mots ?

Il s’agit d’une superbe opportunité de mettre un pied à l’intérieur de la formation et de choisir de belles formations qui vont apporter de la qualité aux équipes et alléger la charge adminsitrative qu’il y a autour.

En savoir plus sur Klap.io

Découvrez toutes nos interviews:

Interview de Willem ROYAARDS, Directeur Général de 3R Consultants
Interview de Kamel LAMA, fondateur de Médialude
Interview de Antoine Amiel, fondateur de Learn Assembly
Interview de Rémy Ozcan, Co-fondateur de Crypto4all
Interview de Renaud Baudier, Directeur Général du CNFCE
Interview de Jonathan Valila, responsable des formations et ingénieur projets chez Welience
Interview Jean-François Nogier, Président Fondateur d'Usabilis
Interview de France Marqué, Fondatrice de France Prévention Secourisme
Interview de Fabrice Gardel, Fondateur et Directeur général de devOp
Interview de Pascal Rivet, Président de UFOP

Qui sommes-nous ?

Skillup aide les responsables formation a digitaliser la gestion de la formation. Notre mission :

- Engager les collaborateurs dans leurs parcours de formation
- Redonner aux responsables formation leur vrai rôle

En savoir plus