Formations Comptabilités sectorielles

Page 1 sur 11Voir tout le catalogue
Afges
Comptabilité d’assurancePar Afges
  • Connaître le cadre réglementaire de la comptabilité d’assurance.
  • Connaître les règles d’enregistrement comptable des opérations d’assurance.
Ifpass
Gestion de la co-assurance IARDPar Ifpass
  • Maîtriser l’ensemble des procédures de gestion correspondant aux différentes phases de la vie d’une police collective.
  • Intégrer les obligations qui pèsent sur l’Apériteur notamment dans l’information des différents intervenants (intermédiaires, clients, compagnies, BCR,...).
  • Mieux appréhender le mode de fonctionnement du BCR (Bureau Central de Répartition) et le suivi des opérations comptables.
Afges
Opérations en devises des sociétés d’assurancePar Afges
  • Connaître les règles de comptabilisation des opérations en devises dans les sociétés d’assurance.
  • Identifier, mesurer et analyser les impacts de change dans le bilan et le compte de résultat.
Groupe Revue Fiduciaire
S'initier à la comptabilité publiquePar Groupe Revue Fiduciaire

Donner une vision générale de la comptabilité et du budget dans une administration ou collectivité.

Evolution-Nord
Ciel batimentPar Evolution-Nord
A l'issue de la formation, le stagiaire doit être capable de gérer l'activité du BTP avec Ciel Bâtiment et de réaliser les principaux paramétrages
CFPB
Les fondamentaux de la comptabilité assurancePar CFPB

La comptabilité d'assurance présente des spécificités fortes qui sont à mettre en regard des différentes catégories d'assurance et des opérations qu'elles recouvrent. Après avoir décrit les fondamentaux de l'activité d'assurance, cette formation constitue une initiation donnant une vision synthétique des approches comptables utilisées au sein des sociétés d'assurance.

Nityde
Développer son expertise en comptabilité et placementsPar Nityde

Exploiter de manière commerciale les contraintes réglementaires.

EFE
Pratiquer la comptabilité publiquePar EFE

Les relations entre l'ordonnateur, le manager de l'établissement et le comptable en charge du contrôle et du paiement, sont de plus en plus imbriquées. Les règles de contrôle des mouvements comptables effectués par les comptables publics sont plus souples. L'ordonnateur doit prendre à sa charge de nouveaux contrôles, notamment dans l'imputation comptable.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’ai compris”, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.