← Tous les articles

Le (super) marché de la formation

Publié le 22 oct. 2019

Facebook logoTwitter logoLinkedin logo

10 règles à suivre pour diffuser un catalogue de formation au sein de votre entreprise.

Skillup propose un portail de formation référençant plus de 30 000 programmes.

Comment éviter que vos collaborateurs ne fassent leur liste de courses au père Noël ?

C’est la question que nous posent certains responsables formation.

Pour y répondre, voici une liste de 10 règles pour que la diffusion de votre catalogue de formation soit un succès.

Cette liste n’est ni exhaustive ni une recette magique, mais simplement la synthèse des meilleures pratiques que nous avons observées chez nos clients.

Bonne lecture 😊

1. Etablir des règles et les communiquer

La première règle est d’établir des règles : avant d’émettre des souhaits, les collaborateurs doivent savoir selon quels critères leurs demandes de formation seront acceptées ou refusées. Vous pouvez par exemple commencer par leur rappeler qu’ils doivent choisir des formations en lien avec leur métier. Vous pouvez aussi leur donner des orientations en fonction des thématiques prioritaires de formation ou des indications claires sur le nombre de demandes qu’ils peuvent faire. L’essentiel est de bien communiquer en amont ces éléments aux collaborateurs !

2. Mettre en avant des formations recommandées.

Le meilleur moyen d’éviter la dispersion est de mettre en avant votre sélection de formations. Ces formations recommandées peuvent correspondre aux orientations stratégiques de l’entreprise, aux compétences visées par métier, aux formations intra ou bien encore à l’offre de votre organisme interne. Parmi nos entreprises utilisatrices et selon leur politique de formation, nous observons que 50 à 80% des demandes provenant des collaborateurs ont été émises sur des programmes recommandés !

3. Communiquer sur le financement

Il y a beaucoup d’idées reçues sur la formation : c’est un dû, c’est gratuit et obligatoire… En réalité une très faible partie des actions de formation est prise en charge par des tiers. Expliquer aux collaborateurs que l’entreprise investit dans leurs compétences est un message valorisant et responsabilisant.

4. Être concret sur le coût de la formation

Être concret est essentiel pour bien communiquer. Par exemple parler de 2,5% de la masse salariale ne parlera pas à tout le monde. En revanche, donner des chiffres plus concrets permettra de mieux valoriser l’effort fait pour chaque collaborateur (par exemple dire « nous dépensons en moyenne 1000 € par collaborateur et par an en formation »).

5. Responsabiliser les managers

Il est plus facile pour un manager de dire oui que de dire non. Les règles doivent donc être expliquées et déclinées pour les managers. Expliciter les règles peut faciliter le courage managérial. Cela peut notamment passer par l’affectation d’un budget par manager.

6. Faire valider chaque demande par le manager

Le manager connait le contexte de travail du collaborateur et ses besoins en formation. L’impliquer dans la validation limite les demandes qui sortent du cadre du travail du collaborateur. Sans cela, la responsable formation se retrouve dans la situation délicate d’arbitre alors qu’elle maitrise moins le contexte que le manager.

7. Lier recueil des besoins et entretien professionnel

Les besoins de formation sont exprimés lors de l’entretien professionnel (ou bilan annuel). Le choix d’une action de formation se fait donc naturellement dans le cadre posé par cet échange. Il peut être bon de le rappeler !

8. Objectif 0 reports ou annulations

Plus on s’approche de la date de formation plus le risque d’annulation est fort. Ce qui n’est pas perçu comme prioritaire est souvent décalé ou supprimé. Dire aux collaborateurs qu’ils ne peuvent pas annuler ou reporter une session (sauf exception) c’est une manière franche de faire comprendre la valeur de chaque formation.

9. Faire un suivi des formations

Le suivi des formations est trop souvent négligé. Cela donne le sentiment que la formation une fois faite n’est pas importante. En instaurant un suivi systématique, par exemple avec les évaluations, on montre au stagiaire que sa formation compte pour l’entreprise et s’inscrit dans la durée.

10. S’intéresser à toutes les demandes

Une dernière règle curative plutôt que préventive : s’intéresser à toutes les demandes. Si un contrôleur de gestion exprime un besoin de formation en e-marketing, cela signifie peut-être qu‘il ressent un profond désir de changement. Pour les responsables RH le recueil des besoins est bien souvent un baromètre de l’épanouissement au travail de leurs collaborateurs : ne pas y prêter attention serait dommage 😊

Je vous remercie de m’avoir lu jusqu’ici !

Si vous souhaitez partager votre expérience personnelle, je vous invite à le faire dans les commentaires.


Suivez-moi-sur-Linkedin

La formation a sa solution !

Qui sommes-nous ?

Skillup aide les responsables formation a digitaliser la gestion de la formation. Notre mission :

- Engager les collaborateurs dans leurs parcours de formation
- Redonner aux responsables formation leur vrai rôle

En savoir plus